A PROPOS DU GEA

Le GEA –Terre mère – est un groupe des campagnes sociales et écologiques de recherche et de sauvetage qui est entièrement composé des membres volontaires et qui a été fondé en 1994 au sein de l’Association Culturelle Yeni Yüksektepe.

L’équipe d GEA réalise des opérations de recherche et de sauvetage pour parvenir à ceux qui sont restés sous les décombres, après la catastrophe, dans tous les désastres qui menace la vie dans l’espace national et international, et continue des activités d’aide humanitaire et médicale en cas de besoin dans la zone de la catastrophe.

Le GEA est le membre de l’INSARAG (Le Groupe Consultatif International de Recherche et de Sauvetage des Nations Unies) depuis de l’année 1999.

Le but de la fondation et les principes de GEA

  • Aider aux personnes besogneuses, affectées par les catastrophes, sans faire une distinction de religion, de langue, de sexe, de race, de statut social.
  • Développer la préparation aux catastrophes naturelles et environnementales.
  • Transformer l’énergie individuelle à une façon constructive  sociologiquement
  • Joindre les valeurs du volontariat, de citoyenneté, d’entraide, et de service bénévole à des travaux actifs.
  • Développer les capacités de l’individu  pour assurer l’intégration à la nature.
  • Organiser des activités pour protéger le monde vivant en tenant compte de la réalité : l’être humainest une partie de la nature.

Lancement du GEA

Dans un effort pour souligner les vertus et les valeurs pratiques portant sur la vie dans son ensemble, le GEA-Terre-Mère – a été fondé en 1994 par les membres de la Fondation Culturelle Yeni Yüksektepe, composée de divers professionnels qui effectuent des études dans les domaines de la philosophie et de la psychologie, afin de prendre part à une variété d’activités dans les domaines de campagnes d’aide de recherche, de sauvetage, d’écologie et de social. Et à cet effet, la * PHILOSOPHIE ACTIVE a été choisie comme le nom du processus dans lequel les capacités individuelles et les vertus humanitaires sont mises en pratique et devenues un atout utile pour la société à travers le service volontaire, tandis que les individus se rendent compte de leurs véritables potentiels et poussent leurs limites.

Les membres de l’équipe a apporté une toute nouvelle dimension à leurs activités en prenant part à un cours de formation de 2 semaines sur les incendies de sauvetage, de secours d’urgence et de la Forêt, qui a été organisé pour la première fois par la Défense civile italienne dans la région de L’Aquila, en Italie en 1994, et en réalisant l’efficacité des organismes sans but lucratif dans les activités de volontariat à travers l’Europe.

Ayant conclu un protocole avec la Direction générale de la défense civile en 1999, l’équipe du GEA a réarrangé leurs normes conformément à celles de l’INSARAG des Nations Unies à la fin de l’année. Ayant participé à des programmes de formation par la Direction générale de la défense civile à partir de 1999, notre équipe a effectué 2 visites au Japon sur l’invitation du gouvernement japonais, et a reçu 2 cours différents au sujet de “recherche et sauvetage intensif” pendant 2,5 mois. En outre, avec l’établissement des contacts avec les Britanniques RAPID au Royaume-Uni, avec les contributions du Gouvernement du Royaume-Uni, notre équipe a réalisé 6 exercices collectifs avec l’équipe britannique au cours d’une période de 2 ans.

Après avoir assisté à des cours de formation collectives avec les défenses civiles de la Grande-Bretagne, le Japon, l’Allemagne et l’armée d’El Salvador jusqu’en 2003, le GEA reçu de nombreuses invitations en provenance de Thaïlande, d’Indonésie, d’Autriche, de France, d’Espagne, de Grèce et de Mexique, et a fourni des formations pour diverses organisations d’organismes sans but lucratif.

Ayant assisté à des opérations dans les meilleurs délais en cas d’urgence, l’équipe GEA a volontairement fourni des cours de formation pour les personnes vivant avec le tremblement de terre et au sujet de la gestion des urgences à un grand nombre d’institutions et d’organismes en 2000.

L’équipe du GEA a conclu des protocoles de collaboration d’urgence et des accords de communication avec des équipes de défense civile gouvernementales et des organisations à but non lucratif, afin de recueillir des informations sur la périphérie et de prendre part à des activités de recherche et de sauvetage dans les plus brefs délais lors d’une catastrophe possible dans 22 pays portant le risque de catastrophes.

Ayant organisé des exercices communs, des cours de formation et des rencontres avec des travailleurs et des équipes d’aide humanitaire de la recherche et de sauvetage de divers pays à travers le monde sur une base annuelle, l’équipe du GEA assiste également aux réunions de recherche et sauvetage, et de coordination d’aide humanitaire suite à l’appel lancé par les Nations Unies après les opérations internationales et à la phase préparatoire.

Ayant constitué des équipes de recherche et sauvetage parfaitement équipés et entraînés, à Istanbul, Ankara, Izmir, Eskisehir, Antalya, Bursa et Van, le GEA a également mobilisé des équipes de soutien prêts à participer à des opérations de sauvetage à Izmit et Adana.

Au sujet de GEA

· 19 succursales
· 1.115 membres volontaires
· 112 membres d’opération internationale
· 246 membres d’équipe d’assistance et d’opération nationale

Opérations

  1. 1996, opération d’explosion de l’usine à Kırıkkale
  2. 1997, opération d’incendie de forêt à Kırklareli
  3. 1998, opération d’incendie de forêt à Istanbul
  4. 1999, opération de tremblement de terre de Marmara
  5. 1999, opération de tremblement de terre de Taïwan
  6. 1999, opération de tremblement de terre de Düzce
  7. 1999, opération de contrecoups de tremblement de terre d’İzmit
  8. 2001, opération de tremblement de terre d’El Salvador
  9. 2001, opération de contrecoups de tremblement de terre du Guatemala
  10. 2001, opération de tremblement de terre d’Inde
  11. 2002, opération de tremblement de terre d’Afyon
  12. 2003, opération de tremblement de terre de Bingöl
  13. 2003, opération de tremblement de terre d’Algérie
  14. 2003, opération d’incendie de Burgazada
  15. 2003, opération d’explosion de la synagogue de Beth en Israël
  16. 2003, opération des explosions du Consulat Anglais et de la banque HSBC
  17. 2004, opération de tremblement de terre d’Iran
  18. 2004, opération d’effondrement de l’immeuble Zümrüt à Konya
  19. 2004, opération de tremblement de terre du Maroc
  20. 2004, accident de train de Pamukova
  21. 2004, accident de train de Gebze
  22. 2004, 1ère opération de l’opération de la catastrophe du tsunami en Asie du sud et au Sri Lanka
  23. 2005, 2ème opération de l’opération de la catastrophe du tsunami en Asie du sud et au Sri Lanka
  24. 2005, 3ème opération de l’opération de la catastrophe du tsunami en Asie du sud et au Sri Lanka
  25. 2005, opération du tremblement de terre du Pakistan
  26. 2006, opération de l’effondrement des blocs Intam à Bursa
  27. 2006, opération de glissement de terrain aux Philippines
  28. 2007, opération de l’effondrement d’immeuble de Zeytinburnu
  29. 2007, opération de l’effondrement d’immeuble de Şirinevler
  30. 2008, opération de l’incendie d’Olimpos
  31. 2009, opération de l’explosion d’Eskişehir
  32. 2009, catastrophe de l’inondation de Marmara
  33. 2009, opération de tremblement de terre d’Indonésie
  34. 2010, opération de tremblement de terre d’Haïti
  35. 2010, tremblement de terre d’Elazığ
  36. 2010, opération de l’inondation au Pakistan
  37. 2011, explosion d’Ostim à Ankara
  38. 2011, pont de l’affection au Japon
  39. 2011, tremblement de terre de Van et Erciş
  40. 2011, tremblement de terre de Van et Edremit
  41. 2014, opération d’inondation en Bosnie-Herzegovine
  42. 2014, opération de recherche et sauvetage a Soma pour la desastre de la mine
  43. 2015, opération de tremblement de terre de Nepal
  44. 2015, opération medicale et aide humanitaire en Nepal
  45. 2015, opération de l’effondrement d’immeuble de Üsküdar
  46. 2016, opération medicale et aide humanitaire en Ecuador