TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI

  • haiti-021
  • haiti-020
  • haiti-019
  • haiti-018
  • haiti-017
  • haiti-016
  • haiti-015
  • haiti-014
  • haiti-013
  • haiti-012
  • haiti-011
  • haiti-010
  • haiti-009
  • haiti-008
  • haiti-007
  • haiti-006
  • haiti-005
  • haiti-004
  • haiti-003
  • haiti-002
  • haiti-001
  • haiti

22 Janvier 2010

OPÉRATION DE SAR POUR LE TREMBLEMENT DE TERRE DE EN HAÏTI

Le groupe de SAR du GEA qui  atteint 5 personnes vivantes sous les débris du tremblement de terre en  Haïti est rentré au pays le 22 janvier. Après avoir sauvé une petite fille de 7 ans nommée Arielle Cassandra Ely et une victime homme âgé de 33 ans, Lamy Jasme, à la 105ème heure, l’équipe a également réussi à sauver une femme, Mireille Boulos Dittmer, âgée de 41 ans, à la 108ème heure, un homme de 40 ans, Indra La Fontain, à la 125ème heure, et une victime femme de 30 ans, Jean Philippe, à la 126ème heure lors des opérations en cours. L’équipe a effectué l’opération en collaboration avec l’équipe du SAR du « South Florida Task Force-2 » des Etats-Unis. Au cours des étapes ultérieures, l’équipe du SAR du GEA a donné son appui aux activités humanitaires, et essayé de prendre sous contrôle la zone sinistrée.

 

RECIT DE L’OPERATION DU GEA  HAÏTI

Les préparations nécessaires ont commencé juste après avoir été informé sur le tremblement de terre d’une magnitude de 7 à Haïti le 12 janvier 2010 à 05h05 (le 13 janvier 2010 à 00h05 pour le fuseau horaire de Turquie), l’équipe du SAR du GEA a reçu une lettre d’invitation suivant l’appel international pour l’aide et l’équipe, composée de 9 personnes, a rapidement terminé sa préparation pour l’opération du SAR avec le matériel nécessaire. L’équipe du GEA est parti à Haïti avec le vol régulier d’Air France le 14 janvier 2010, à 09h00 (pour le fuseau horaire turc) pour arriver à Port-Au-Prince où le tremblement de terre avait eu lieu. L’équipe est arrivée dans les aéroports de Punta Cana et Santa Domingo dela Républiquedominicaine sur deux vols consécutifs à 07h00 (pour le fuseau horaire dela Républiquedominicaine), vu que l’aéroport de Port Au Prince était fermé. L’équipe a ensuite quitté Santa Domingo et est arrivé à Port-Au-Prince, Haïti, le 15 janvier 2010 par transport terrestre et a débuté ses activités de recherche aux environs du Centre Commercial des Caraïbes qui s’était effondré conformément aux informations données par les autorités locales. Après avoir appris que les équipes du SAR qui avaient fouillé auparavant les débris ont réussi à accéder à 4 personnes coincées en dessous, l’équipe a contacté les autorités locales pour être informée sur la condition actualisée, et après avoir été informée de l’existence de personnes encore vivantes sous les débris, l’équipe du SAR du GEA a recommencé des opérations de recherche et de sauvetage dans les débris du centre commercial des Caraïbes.

L’équipe a évalué la situation actualisée, et l’analyse structurale des débris à partir des croquis disponibles et redessinés, déterminé les entrées possibles dans les débris et a continué de façon intensive ses opérations par rapport aux réponses reçues aux avertissements sonores faites.

 

L’équipe de force -2 de la Floridedu Sud est arrivée à la zone de chute avec une équipe de 40 personnes et l’équipement du SAR pour soutenir l’équipe du GEA, qui a poursuivi ses efforts pour l’ouverture des tunnels dans les débris jusqu’aux premières heures du 16 janvier 2010. L’équipe a sauvé une petite fille de 7 ans nommée Arielle Cassandra Ely et une victime homme âgé de 33 ans, Lamy Jasme, à la 105ème heure du tremblement de terre le 17 janvier 2010. L’équipe a également réussi à sauver une femme, Mireille Boulos Dittmer, âgée de 41 ans, à la 108ème heure, un homme de 40 ans, Indra La Fontain, à la 125ème heure, et une victime femme de 30 ans, Jean Philippe, à la 126ème heure lors des opérations en cours. Après le nettoyage autour du bâtiment effondré, des séances d’écoute ont été effectués à divers points des débris et les opérations du SAR de cette section ont été cessées. Notre équipe a appuyé les activités d’aide humanitaire au cours des phases ultérieures et livré le matériel d’aide médicale recueilli à la « Clinique maternité de Petion Ville », à donner aux victimes du tremblement de terre.


Le Mercredi 20 janvier 2010, l’équipe de GEA envisitant l’Ambassade d’Haïti et les institutions officielles dela République dominicaine  a obtenu des informations sur les activités d’aide humanitaire à effectuer au cours des prochaines étapes et faisant  un plan , a quitté la région le 21 janvier sur un vol régulier pour rentrer à notre  pays.

 

ÉQUIPE D’OPÉRATION HAÏTI DE GEA

Nom                                    Mission  dans l’équipe                            Profession

Umut Dinçşahin              Coordinateur du GEA                    Sociologue

Kadir Erkan                       Coordinateur de l’équipe             Manager de la qualité

CEM Behar                        Chef d’équipe                                   Manager d’urgence

Ibrahim Doğru                 Logistique                                          Technicien

Betül Ergün                       Aide sociale et réhabilitation     Spécialiste des Relations publiques

Zeynep Gül Ünal             Expert du bâtiment                       Architecte

Mihrican Bal                     Spécialiste de la santé                  Infirmière

Caner Kalaycı                    Technicien, formatrice de K9     Gérant du magasin

Nazım Özdemir                Technicien de recherche & sauvetage  Ingénieur de mécanique


RAPPORT DE L’ONU DU 15 JANVIER

Suite à une recherche par hélicoptère effectuée parla MINUSTAH(programme de stabilisation des Nations Unies pour Haïti), il a été observé que certaines régions ont été diminuée de 50% ou entièrement, et on a vu que certains bâtiments étaient entièrement effondrés. L’enquête de dommage pour l’ensemble de la région prendrait des jours. Jacmel et Carrefour, deux zones de peuplement urbain de Port-au-Prince, ont été également touchés par le tremblement de terre.

 

La population moyenne de Port-au-Prince est de 2,80 millions, et 3,50 millions de personnes vivant dans la région ont été touchées par de violentes secousses. Le nombre du sinistré dans les unités de soins de santé a augmenté. De nombreuses victimes sont encore dans les espaces à ciel découvert ou coincés sous des débris. Le nombre de morts est inconnu. Un hôpital de niveau trois est réduit, et les autres hôpitaux refusent les admissions en raison de la capacité insuffisante.

 

Il n’y a aucune ressource en eau. Les lignes de communication sont brisées, et il n’y a aucune énergie électrique. Les autorités s’excitent contre le danger de pillage et autres crimes potentiels. Outre ce qui précède, les médias ont annoncé que les criminels s’étaient évadés de la prison  effondrée. Jusqu’à présent, les conditions de sécurité ont été calmes.

 

Actuellement, la priorité de l’intervention humanitaire est l’assistance pour la recherche et le sauvetage. Il est nécessaire d’avoir de fortes équipes de SAR, et des équipes d’assistance et d’aide médicale. La nourriture, l’eau et le nettoyage, ainsi que les abris d’urgence sont parmi les besoins urgents. Ces besoins sont censés augmenter à mesure que les évaluations de l’état se déroulent. Les personnes restées à ciel découvert quittent la ville pour aller dans d’autres régions d’Haïti.

 

L’aéroport est utilisé uniquement pour les aides humanitaires et les vols militaires. Les problèmes les plus importants sont le carburant insuffisant et le soutien inadéquat pour le déchargement des matériaux de l’aide. Des aéronefs devraient être capables de retourner avec leurs propres fournitures de combustible.La MINUSTAHa commencé à déployer des camions et des monte-charges au sein de l’aéroport. Le port est hors d’usage en raison de la destruction complète de ses trois grues. Les embouteillages et des débris sur les routes constituent un obstacle pour les opérations générales de circulation et de sauvetage.

 

LES INSTITUTIONS AYANT SOUTENU LE GEA POUR L’OPÉRATION DU TREMBLEMENT DE TERRE A HAÏTI

DEPARTEMENT DE TURQUIE DE GESTION DES CAS D’URGENCE ET DES CATASTROPHES

BP

P&G

SUISSE OTEL ISTANBUL

SUISSE OTEL ANKARA

EYÜBOĞLU

İETT (TRANSPORTS MUNICIPAUX ISTANBUL)

AÉROPORT INTERNATIONAL ATATÜRK D’İSTANBUL

COMMUNE D’ÜSKÜDAR

NEVADA ELEKTRONİK

CENTRE DE SUIVI DES MEDIAS

BTA SERVICES DE RESTAURATION

PATISSERIES d’AUM

FLEURISTE ULUSOY

 

REMERCIEMENTS SPECIAUX À…

TOUS LES MEDIAS TURCS ET DU MONDE